gradient
devis

Devis

automatique

gratuit et en ligne

Faire une demande
Le rôle de l'avocat en savoir plus

Dans la même rubrique


Comment obliger mon ex-conjoint à payer ?La pension alimentaireRevalorisation annuelle de la pension alimentaireLa prestation compensatoireCalcul de la prestation compensatoirePrestation compensatoire: le régime d'impositionPrestation compensatoire : comment est-elle révisée ?Prestation compensatoire : une dette transmissibleDivorce et dommages et intérêts

Moment où la pension cesse d'être due


Lorsque l'enfant ou les enfants cessent d'être à la charge de ses parents, la pension alimentaire cesse en principe d'être due. Dès lors, le parent chez qui l'enfant réside doit informer le parent débiteur de cette situation, à défaut il pourrait être sanctionné à devoir verser des dommages et intérêts au parent débiteur qui continuait à verser la pension dans l'ignorance de la situation.

Dans la plupart des jugements de divorce, il est énoncé que la pension alimentaire cesse d'être due à compter de la majorité de l'enfant.
Cette énonciation met fin de plein droit à l'obligation de payer la pension alimentaire.
Dans le silence du jugement de divorce sur le moment déterminant le fin de la pension alimentaire, c'est-à-dire que le versement de la pension alimentaire est prévu sans limitation de durée, l'obligation de payer alimentaire ne cesse pas de plein droit à la majorité de l'enfant.

L'enfant est majeur mais demeure à la charge du parent qui l'héberge

Au-delà de sa majorité, l'enfant continue d'être à la charge de ses parents dans différents cas.
En premier lieu, l'enfant qui poursuit ses études et réside encore chez le parent créancier de la pension alimentaire, est considéré comme demeurant à la charge de ce dernier. Le parent débiteur doit alors informer régulièrement l'autre parent débiteur du déroulement des études et des résultats obtenus.
De même, l'enfant demeure à la charge de ses parents s'il est au chômage, mais ce dernier devra justifier de sa recherche active d'emploi.
Enfin, l'enfant demeure à la charge de ses parents s'il est en situation de handicap ou frappé d'une maladie le privant de son autonomie.
A contrario, et ce même dans le silence du jugement de divorce, l'enfant n'est plus considéré comme à la charge de ses parents si ce dernier se marie, même s'il est mineur ou si ce dernier perçoit des revenus lui permettant de subsister à ses besoins.

devis_header
France entière

Toutes les informations fournies sont soumises au secret professionnel.

Pour tout renseignement vous pouvez contacter le cabinet au :

01 44 88 22 24

logo










En cas de problème technique veuillez contacter le numéro suivant : 01 44 88 22 24.

Les informations qui vous sont demandées ci-dessus sont destinées au site avocat-jumaux.com et font l’objet d'un traitement informatique avec pour finalité d'identifier précisément vos besoins, vous adresser un devis personnalisé et collecter les premières données nécessaires au traitement de votre dossier. Toutes les informations transmises sont couvertes par le secret professionnel. Conformément aux articles 39 et suivants de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant, en adressant un courrier électronique à l'adresse suivante : contact@avocat-jumaux.com. Toute personne peut également, pour des motifs légitimes, s'opposer au traitement des données la concernant.